Rencontre magique avec un commerçant caviste

Publié le par recettes.et.vins.over-blog.com

Bonjour,

      Au beau milieu de ce monde de brute, dans la cohue de la jungle parisienne, de la frénésie de consommation j'ai rencontré une personne charmante dans une petite boutique coquette. Enfin content dans ma petite journée d'existence d'Homme de me poser dans un lieu à taille humaine !
      Originaire du sud ouest, j'ai délaissé mon accent du midi pour prendre celui d'un bucheron taillé à la hache et cousu dans les pavés, j'ai aussi laissé le chant des cigales...  enfin plein de choses quoi ! Je vais pas vous refaire la pub du petit marseillais.. ;-)
      Mais aujourd'hui heureux de ma découverte j'ai envie de vous la faire partager, tout cela c'est passé boulevard Port Royal une chaude après midi du mois de Mai. La passante se faisait rare, le passant aussi d'ailleurs et tout laissé présager que j'allais prendre mon métro pour rentré au dodo.
      Puis tout d'un coup, comme surgit de nulle part c'est dressé devant moi un mur, impossible d'avancer, fier comme une montagne je n'ai même pas imaginé pouvoir l'éviter (non même, "pas léviter", j'avais bien trop de newton-mètre dans les jambes après ma journée de boulot pour y arriver) par contre il m'a pris l'envie de l'approcher.
      On ne peut pas dire non plus que la devanture c'est arracher de sa façade j'exagère un peu (oui chez moi il y avait aussi le même soleil qu'à Marseille). Pourtant malgré que beaucoup de magasin puisse nous faire un effet particulier, il y en a tellement que l'on ne porte attention à beaucoup d'entre eux mais celui-ci a quelque chose de spécial.
        Ça s'appelle la P'tite Cave c'est au  7 boulevard port royal dans le 13ème,
 ohh, quand je parlais d'un mur, rien d'insurmontable, juste un mur de bouteilles tellement bien organisé que je me serais cru dans la cave d'un domaine. Le propriétaire, Mr Thievin m'a très bien reçu. Un vigneron était présent, il voulait lui faire déguster sa production et le maître des lieux m'a convié à y participer, un divin régal, merci aussi au vigneron.
Puis Mr Thievin en discutant m'a parler de son métier, de sa passion, la vigne et le vin, il connaissait tout sur ses bébés, comme il les appellent, ses précieux millésimes. Il m'a raconté l'histoire de nombre d'entre eux, né d'un père vigneron et d'une mère Terre, soigné comme des êtres élus, à la sueur de leur front, à la force du poignet, donnant naissance à une symbiose parfaite du sol, du soleil et de l'eau, osmose de l'homme et de son terroir.
  Il connaît divinement la moindre grappe qui les a fait naître jusqu'au moindre cailloux qui côtoie les racines.
A le Terroir  C'est un adepte du terroir, un terroiriste comme diraient certains... mais la sagesse en plus.
Il m'a raconté aussi son parcourt, les épisodes de son métier qui ont construit sa passion, il suivi d'abord une formation sérieuse à la faculté d'œnologie de Dijon, puis a travaillé durant de longue année dans les chais de Bercy village, lieu qu'il regrette souvent me dit-il mais c'est la modernité...
"Forgé sur le tas" en quelque sorte ;-)


Si vous voulez avoir plus d'avis :

La P'tite Cave


    Je suis reparti finalement les mains pleines avec un Domaine LARROQUE Coteaux du Querçy 2008 qui m'a conquis, une robe rubis, brillante, un nez fin, un bouquet délicat dans les mains avec quelques violettes et la charpente d'une danseuse étoile. Peut-être aurais-je lla primeur et e plaisir de la dévêtir sur un lit de pomme noisette truffé ?


Enfin, c'était une fin d'après midi vraiment surprenante !!


Pour plus d'info : Recette Vin Plasir culinaire saveur et gastronomie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Chapon flambé au cidre brut 31/12/2014 10:22

.